Devenir une autre

C’est longtemps ce que je j’ai cru que je devais faire: devenir une autre personne.

Si j’arrivais à rester calme plus souvent, à empêcher les situations difficiles, je serais enfin une bonne mère moi aussi.

Peu à peu, je me suis mise à observer ce que mes automatismes me forçaient à faire.

• Crier
• Sermonner
• Menacer
• Punir

Et même parfois être violente physiquement…

Surtout avec mon premier.

Puis j’ai commencé à faire des liens entre mes réactions et mes émotions.

Et déclic.

Je me suis forcée à faire la même chose dans les situations difficiles que ce que j’arrivais à faire quand tout allait bien.

Être moi, sans les automatismes.
Le contraire d’une maman-monstre.

Avec des années d’observation et de pratique, j’ai réussi à formuler sous forme de croyances ce que moi aussi j’avais acheté et qui m’empêchait de me trouver bonne.

Les voici.

LES 5 CROYANCES À RENVERSER

#1 Je suis en train de le scraper.

La croyance qui m’a créé le plus de souffrance quand je suis devenue mère. Je te donne l’antidote.

#2 Ça va être pire si je fais rien.

Avoir peur de son enfant. Et continuer à faire ce que tout le monde autour dit.

#3 Il va collaborer si je suis rigide.

Ta plus grande peur? Perdre le lien avec ton enfant.

Pourtant, ton premier réflexe est d’être plus rigide. Comment te sortir de ce cercle vicieux.

#4 S'il agit mal, je ne peux pas l'aimer

Je te démontre comment nous avons acheté l’idée que c’est à notre enfant de bien agir pour avoir le droit de recevoir notre amour.

#5 Il sera heureux si je dis OUI.

Celle qui j’ai crue le plus longtemps et qui m’a causé le plus de tort. Je vous explique comment je suis tombée dans le piège la fermeté.

Et les situations difficiles?

Par situations difficiles, je parle surtout des crises.

J’ai moi aussi j’ai vécu les meubles déplacés dans la chambre, l’escalier qu’on monte en serrant un bras trop fort et le verre d’eau pour se remettre de la longue lutte.

J’ai eu peur de moi en me demandant jusqu’où ça irait.

Et j’ai trouvé.

En allant au bout de la crise pour donner à mon enfant ce qu’il cherche exactement de moi. Même et SURTOUT dans les situations difficiles.

C’est ainsi que j’ai créé la méthode CALMER LE FEU.

CALMER LE FEU